La Trumpmania des "dissidents"

- Je le savais, mais là c'est devient que tant sur le plan historique que politique, Soral est à la ramasse, il raconte vraiment n'importe quoi. Qualifier Clinton de gauche faut le faire et prendre en exemple le comportement de Lindbergh juste avant la guerre ! Trump représente tout ce qu'il est censé détester, c'est quoi l'projet ?

 

- C'est exactement ce que j'ai pensé quand j'ai vu des vidéos limite pro-Trump débarquer sur E&R du jour au lendemain. Il a suffit qu'il ait eu le malheur de caser les mots "lobbys" et "juif" dans un de ses discours pour qu'E&R s'embrase et le croit sur "leur ligne", comme ils aiment l'écrire. Et le pire c'est qu'ils se sont sentis obligés d'argumenter en disant "Trump est plein aux as, il auto-finance sa campagne. Du coup, il est pas sponsorisé par la Maison Mère et les Rotschilds. Il n'aura pas de comptes à leur rendre" C'est dire le niveau de gogolitude.
Trump est la caricature totale de ce que Soral et E&R disent en permanence détester viscéralement : un gros friqué américain ultra-libéraliste et coupé du "concret" comme dirait l'autre, vulgaire et sans pudeur, propriétaire de casinos (alors qu'on connait la position du Master sur les jeux d'argents), protestant presbytérien tendances Calvin, anti-islam carabiné, partisan de l'exercice de la "torture sur bougnoules" etc...

 

- Sans oublier son attachement à Israël et son hostilité envers l'Iran et l'accord.

 

- Je me suis vaguement intéressé ce coup-ci à la politique US avec Bernie Sanders, je connais quelques mecs qui militent pour lui, de la famille qui partage ses merdes sur FB.
En abordant le sujet avec des collègues soraliens, ça m'a surpris de voir que leur chouchou c'est Trump, je crois que ca va pas si loin mais que ce qu'ils aiment, c'est le coté outrancier du mec, ambiance Jean-Ma... J'ai eu des chiées d'arguments pro-Trump et en effet ça vole vraiment pas haut en matière d'arguments...
Ah hier aussi, j'ai eu droit à un truc fruité... Je me demande si ça vient du Master... Je vous fais la version courte : "Alors l'Etat ne légalise pas le traffic de cannabis, car c'est la source de revenus des Arabes de banlieue et que s'ils n'avaient pas l'argent du traffic, ils iraient rejoindre Daesh parce que c'est dégueu ce qui se passe en Palestine."

 

- Oui, c'est assez grotesque ce soutien d'E&R à Trump.
Mais d'un autre côté, c'est tellement symptomatique de la dissidence française. Cette absence complète de la plus petite recherche d'informations complémentaires, cette focalisation sur les 2 ou 3 points de convergence avec Trump et ce black-out complet sur les dizaines de sujets de désaccords, cette tendance à faire primer la forme sur le fond, la communication sur le concret. La certitude que, dans la mesure où Trump dit tout haut ce que je pense tout bas, il dit forcément la vérité. Les faits biaisés acceptés sans broncher qui amènent à des conclusions aberrantes et ultra simplistes sans la moindre nuance. Les contradictions béantes dont on s’accommode sans peine à grands coups de déclarations toujours plus délirantes les unes que les autres...
J'aurais été bien plus inquiet de voir E&R soutenir Sanders, un juif non pratiquant doté d'une équipe solide et d'un argumentaire politique intéressant et audacieux. Mais là, de voir les idiots du village soutenir un communicant professionnel comme les adeptes d'une secte soutiennent leur gourou, je me dis que les choses sont à leur place.

 

- A noter que Trump a des origines juives qui ont été moquées durant la campagne (Drumpf), chose qui serait vite remontée à la surface avec le travail acharné du bon E.Ratier. Et qu'il fait également du business en Israël, à Dubaï et ailleurs...
En revanche du côté de Sanders, se trouvent de nombreux jeunes juifs très sceptiques sur les puissants lobbies Israeliens aux US, ces derniers étant composés de gens plutôt agés. Ces jeunes sont également beaucoup plus mesurés dans leur soutien à Israel, bien loin de notre BHL national et son soutient INCONDITIONNEL.
Bref, la dissidence poursuit son chemin dans la médiocrité. Bon an mal an.

 

- Trump est "anti système", c'est plutôt normal que Soral apprécie, le reste il s'en fout. Sanders est en effet aussi anti système, et avec les petits feujs progressistes avec lui, la diff énorme c'est que c'est une population de bobos, et ça Soral, il peut pas le supporter.

 

Grosse déception. Pas de gros dérapage, et même une certaine modération sur des sujets à gros potentiels de bullshit. Soral ne s'est pas vraiment enflammé sur Trump par exemple, précisant au passage qu'il avait des côtés critiquables, mais qu'il représentait en faite l'exaspération du petit peuple américain face à la politique de ces dernières décennies, ce qui est vrai. 

 

- MOTO de platine, d'ailleurs, pour enfoncer cette porte que quasiment tous les commentateurs politiques tous bords confondus depuis le début de la primaire américaine ont ouvert avant lui. Cet escroc, bordel [:ddr555] 
Soral, comme d'hab, champion du monde du bullshit wtf nawako-délirant enrobé de deux ou trois [:julian33:3]

Retour à l'accueil