[Logorrhée] Top Chef (2/2) : La bouffe, Fabius et le génie français

Live du 21 mai 2016.

 

*

 

"Il est absolument impératif d'achever de détruire l'universalisme français ! Et pour ça, c'est de le réduire à la cuisine. Parce qu'en fait, quand on voit l'universalisme français par le petit bout de la lorgnette, on se dit, c'est la sexualité, c'est à dire le rapport aux femmes, et la bouffe. Mais même le rapport aux femmes, c'est pas compatible au puritanisme protestant et à la vision américaine, donc il ne faut garder de l'universalisme français que la bouffe. Et c'est ce piège là qui nous est tendu aujourd'hui, c'est "vous n'avez le droit d'être encore français que par la haute cuisine. Tout le reste, vous devez l'oublier et vous rallier à l'idéologie marchande, capitaliste, américaine, et américano-sioniste". On voit bien cette alliance. Tout ça c'est le TAFTA, hein, c'est tout ça, c'est la soumission à Israël, c'est le TAFTA qui progresse, c'est la soumission du pape François à la religion talmudique, c'est tout ça.

Car je rappelle que la France, c'était la fille aînée de l'Eglise, et qu'on ne peut comprendre la France qu'à travers la catholicité, et la catholicité c'est le catholicisme, et je rappelle qu'il est apostolique et romain. C'est à dire, Paul, Rome. C'est des médiations successives qui fait que la religion catholique est une religion européenne et française, c'est pas une religion sémitique. Elle a muté plusieurs fois, pour atteindre l'universel, justement.

Donc ça me permet, cette petite digression, c'est réduire le génie français, qui a une vocation universelle et qui est une offre alternative à l'offre du marché universel, à l'offre de la oumma, qui sont d'ailleurs les deux empires qu'on nous montre comme se faisant la guerre actuellement, c'est réduire cette proposition, cette troisième voie, la réduire à la bonne bouffe. Hein, voilà. Parce que je pense que ça a un sens, tout ça. Et que c'est voulu. Et que c'est pas un hasard si ça a été voulu par M. Fabius, et par ceux qui derrière lui pensent ce qu'il doit rester de la France dans le Nouvel Ordre Mondial de demain.

Et je pense qu'un type comme moi, justement, incarne cette résistance du génie français authentique... Génie, ça veut pas dire génial, faut comprendre ce que ça veut dire, pour les abrutis qui vont ricaner, là, vous regardez la définition de ce qu'est qu'un génie national, hein, ça veut dire un petit peu autre chose. Je pense que c'est parce que je défend aussi ce génie français authentique, cet universalisme français, que je suis autant attaqué, car il faut qu'il disparaisse. Après la disparition de De Gaulle dans sa mise à mort par Sarkozy, il faut que disparaissent totalement les dernières traces de ce génie français, que peut incarner aussi Le Pen père aujourd'hui, hein. Le Le Pen père historien et vieillissant, qui a cette liberté de pensée, cette culture, cette compréhension des valeurs universelles, cette ironie aussi, cette capacité d'ironie qui est la seule chose qu'on peut garder de Voltaire ! C'est pas son antisémitisme, car il était aussi antisémite que Céline. C'est l'esprit français, qui est tout sauf politiquement correct, et qui nous a valu l'admiration du monde entier.

Je rappelle que le français était la langue des élites, de la haute noblesse européenne, et la langue jusqu'à il y a peu encore, du Quai d'Orsay, la langue de la diplomatie. Le français était la langue diplomatique internationale et l'esprit était censé être incarné par la langue française et par la France, et il y avait l'acceptation que le génie français, qui avait à voir avec les idées, avec la littérature, avec la langue, était un universel qu'on pouvait proposer à tous, et qui était une solution non raciale d'élévation pour tous.

Et je pense que c'est ça qui est attaqué, y compris d'ailleurs par Finkielkraut à l'Académie français, y compris par les aboiements d'Haziza, et y compris même par le dernier candidat à l'Eurovision.

Et pour achever ma digression ce qui est intéressant, pour ne pas parler de moi, le type qui a incarné ce génie français récemment, c'est Dieudonné. Et comme par hasard Dieudonné est, comme Napoléon était Corse par exemple, ou comme Mazarin était Italien, un type qui a parfaitement compris et qui incarne parfaitement le génie français en tant que métis franco-camerounais comique. Et c'est pour ça d'ailleurs qu'il y a une espèce de haine pour ce qu'il représente."

Retour à l'accueil