(Chanson) Toute la "dissidence" que j'aime

Johnny Holiday, Toute la "dissidence" que j'aime
 
Toute la quenelle que j’aime
Elle vient de là, elle vient de Dieudo
Les gestes sont toujours les mêmes  
C’est patenté par l’escroc  
Il y a longtemps à la Main d’Or
Un métissé lui donnait le jour
Reprise en masse par des consorts  
Sous la couverture de l’humour
Et la quenelle vivra tant que vivra Dieudo
 
Tout le logos que j’aime
Il vient de là, il vient d’Alain
Les analyses sont toujours les mêmes
A chaque problème son youpins
Il y a longtemps sur un canapé
Des entretiens voyaient le jour
Maintenant il se croit adulé
De Moscou à Saint-Pétersbourg
Et le logos vivra tant que vivra Alain
 
Tout le révisionnisme que j’aime
Il vient de là, il vient de Vincent
Les déductions sont toujours les mêmes
On passe de six millions à cent
Il y a longtemps pendant la guerre
Une main brisait un carreau
Faut dire qu’ils ne manquaient pas d’air
Non j’ai rien dis, Monsieur Gayssot
Et le révisionnisme vivra tant que vivra Vincent
 
Tout le survivalisme que j’aime
Il vient de là, il vient de Piero
La facture est toujours la même
Faut payer les cartouches et l’eau
Il y a longtemps dans son bunker
Un allemand se tirait une balle
Un vrai amateur ce Hitler
C'est tout un game le survival
Et le survivalisme vivra tant que vivra Piero
 
Avec en face B, "Noir c'est Noir (Dany's Blues)"
Noir c'est noir
Seul le blanc est l'espoir
 
Et en cadeau, les fêtes approchant, le titre bonus spécial Noël.
 
Petit papa Dieudo
Toi le grand roi des escrocs  
Avec tes quenelles par milliers  
N'oublie pas de bien nous en glisser

Retour à l'accueil