http://www.cameroon-info.net/article/cameroun-photos-dieudonne-vient-darriver-a-douala-218532.html

http://www.cameroon-info.net/article/cameroun-photos-dieudonne-vient-darriver-a-douala-218532.html

 

Bordel, apparemment Dieudonné veut se présenter aux élections présidentielles du Cameroun. En fera-t-il un paradis dissident si il est élu ? La réponse en 2018 ! 
 

http://buzz.lanouvelletribune.info [...] -candidat/
 

 

Lien de la vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=6EY_-cus71A 
Il faut qu'il arrête avec sa vidéo de Valls à la tribune du CRIF. Pour justifier de sa "persécution" actuelle, ou plutôt la regretter, car elle lui faisait remplir les Zenith (aujourd'hui, sa tournée de Zenith compte dix dates, contre près d'une trentaine pour Dieudonné en Paix, et les salles sont loin d'être pleines), il ressort les propos de Valls du début 2014. C'était il y a près de trois ans, et depuis Valls n'est plus premier ministre. Je pense que ce dernier finira comme Sarkozy, mis dehors de la primaire, car elle est ouverte, donc tout le monde peut y aller. Dieudonné pourrait appeler son public à voter pour un candidat aux primaires, pour virer "Manu la Tremblote". Il préfère annoncer qu'il sera candidat aux élections présidentielles... camerounaise !  
 
L'article 7 du code de la nationalité camerounaise (loi du 11 juin 1968) dispose qu'est camerounais, l'enfant légitime dont l'un des parents est camerounais. Mais il s'agit là de la nationalité d'origine, un cas qui, semble-t-il, ne s'applique pas à Dieudonné. Il pourrait obtenir la nationalité en se mariant avec une personne de nationalité camerounaise, mais ça ne s'applique qu'aux femmes (art. 17 à 19). Il pourrait se faire adopter par des camerounais, mais il a déjà dépassé l'âge de 21 ans et demi (cf. article 21). 
 
Il pourrait obtenir sa nationalité par effet de la naturalisation. L'article 24 dispose que la nationalité camerounaise est accordée à la demande de l'étranger par décret. Cependant, l'article 25 dresse la liste des éléments indispensables à la naturalisation :  
- avoir 21 ans révolus (même si Dieudonné prétend entrer dans sa 51e année, alors qu'il a déjà 51 ans, c'est bon) ; 
- justifier d'une résidence habituelle au Cameroun pendant les 5 années consécutives qui ont précédé le dépôt de sa demande (vu le temps qu'il passe en France pour son business...) ; 
- avoir au Cameroun le centre de ses principaux intérêts, au moment de la signature du décret de naturalisation (là, c'est Madame qui vient en aide, puisqu'elle gère toutes les activités de Dieudonné, spectacle et finance) 
- être de bonnes vie et mœurs, ou ne pas faire l’objet d’une condamnation pour crimes ou délits de droit commun non effacés par la réhabilitation ou l’amnistie ; 
- être reconnu sain de corps et d'esprit (joker). 
 
L'article 30 est le plus intéressant : "Toutefois, pendant un délai de cinq ans à compter du décret de naturalisation, l’étranger naturalisé ne peut être investi de fonctions de mandat électif. Cependant l’étranger naturalisé qui a rendu au Cameroun des services exceptionnels ou dont la naturalisation présente pour le Cameroun un intérêt exceptionnel, peut être relevé de l’incapacité précitée par décret." 
Encore une fois, il faut un décret. Un pour la naturalisation, un autre pour relever l'incapacité. 
 
L'article 31 dispose que le camerounaise majeur qui acquiert ou conserve volontairement une nationalité étrangère perd la nationalité camerounaise. C'est la nationalité française ou la nationalité camerounaise, aux yeux du code de la nationalité camerounaise.

Retour à l'accueil