Sujets de dissertations bac philo 2017 : 

http://www.20minutes.fr/societe/20 [...] hilosophie 
 
- Suffit-il d’observer pour connaître ? 
- Tout ce que j’ai le droit de faire est-il juste ? 
- La raison peut-elle rendre raison de tout ? 
- Une œuvre d’art est-elle nécessairement belle ? 
- Défendre ses droits, est-ce défendre ses intérêts ? 
- Peut-on se libérer de sa culture ? 
- Y a-t-il un mauvais usage de la raison ? 
- Pour trouver le bonheur, faut-il le rechercher ? 

Les dissidents passent le bac philo (2) Ahmed Moualek

"Bonjour à toutes et à tous, enfin bonsoir, on est le - quoi ? - 15 juin, bon. Je fais cette vidéo parce que j'ai reçu beaucoup de demandes "Oui Ahmed tu penses quoi des sujets au bac", j'en ai un là d'email, sous les yeux, tiens je le lis, je découvre aussi :
"Cher Ahmed, je vous respecte beaucoup en tant qu'observateur qui connait bien la porte du discours de ceux qui adorent Momo, le soi-disant prophète. Pouvez vous nous éclairer sur ce sujet hautement philosophique" 
Signé, "le_panda_vert"
Oups j'ai dit le nom, désolé. "La porte du discours", je suppose c'est "la portée du discours". Il y a des fautes, porte du discours sinon c'est pas clair.
Qu'est-ce que tu veux que je dise sur ça ? Tous ces excités... Oui je les connais, je les connais pas parce que je les observe, non, mais ils m'écrivent, ils veulent venir chez moi. Ils me traitent de tous les noms. C'est pas le vrai prophète leur préoccupation, non. Moi oui je l’appelle Momo. Et je m'adresse à eux : ton Momo, je lui pisse dessus. C'est ton prophète ça, pas le mien. Vous voulez parler de justice, de juste ? Mais tu as pas le droit de parler de juste, espèce de, de, musulmaniste ! Tu pues de la gueule et tu penses que c'est ton haleine de chacal qui te donne raison ? Viens, mais viens, si tu as de l'honneur. C'est ça aussi Dieudonné, la quenelle, cette sale quenelle. Quand on est un artiste, c'est le beau qu'on défend, pas la saleté, on vient pas salir ceux qui t'ont aidé, ton garde du corps, hein Dieudo ?

 

J'ai vu qu'il se présentait contre Manuel Valls. Mais moi je le dis, je prends mes responsabilités, j'ai le droit de vote c'est pas pour une blague. La comédie, ça suffit : mes intérêts, c'est Macron. C'est comme ça. On a pas le droit de dire n'importe quoi sur n'importe qui. Insulter tout le monde, ton public. Et j'en dirais pas plus, même si je pourrais, je pourrais en dire beaucoup plus. Mais moi c'est ma liberté aussi, au fond de moi. On me dit "la Culture Dieudo, t'en as bien profité !" Mais nooon nooon. Je suis libéré de ça. Je suis allé au bout, j'ai fait l'effort. Je sais pas si j'ai raison, parce que c'est dur, parfois c'est très dur d'avoir raison. Comme quand... j'en étais où ? j'ai perdu le fil. Donc oui en période de ramadan, j'étais pas sûr de le faire, mais j'ai décidé. J'ai trouvé ce que je cherchais par bonheur, avoir une croyance, reconnaitre le vrai prophète inch'allah."

 

Retour à l'accueil